Un retour à Poudlard pourrait se profiler à l’horizon, car Warner Bros. serait sur le point de conclure un accord pour la création d’une série télévisée Harry Potter sur HBO Max. Bien que l’accord n’ait pas encore été finalisé, la créatrice de Harry Potter, J.K. Rowling, serait le fer de lance du développement et serait sur le point d’embarquer dans la série en tant que productrice aux côtés de Warner Bros. Television.

Les détails sont minces, mais selon Bloomberg, chaque saison de la série en préparation sera basée sur l’un des sept livres de Harry Potter de Rowling. Cela signifie qu’il y aura de nouvelles histoires qui coïncideront avec les événements des livres – et des films suivants. Selon Bloomberg, Warner Bros. et HBO espèrent « approfondir l’univers des livres de Rowling » en créant des intrigues prolongées dans chaque saison. Le PDG de Warner Bros, David Zaslav, et le patron de HBO Max, Casey Bloys, se sont tous deux efforcés d’impliquer Rowling dans le projet. Si l’accord est finalisé, ce serait la première fois depuis Harry Potter et les reliques de la mort – Partie 2 (2011) que Rowling signe une adaptation cinématographique ou télévisuelle de l’univers Harry Potter, bien qu’elle ait écrit et coproduit les trois films dérivés des Bêtes fantastiques.

FAIRE DÉFILER POUR POURSUIVRE LE CONTENU

Les films Harry Potter mettent en scène Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint, mais on ne sait pas si l’un des trois reviendra dans la prochaine série – ou si la série impliquera l’un de leurs personnages. Ce qui est clair, c’est que malgré l’implication de Rowling dans le développement, elle n’agira pas en tant que directrice de la série et n’en sera pas la principale créatrice, a rapporté Bloomberg. L’auteure sera plutôt productrice afin de s’assurer que la vision globale de la série reste fidèle à ses livres originaux. La nouvelle de la série survient alors que Warner Bros. cherche à créer une nouvelle stratégie de diffusion en continu basée sur les propriétés intellectuelles existantes, et la société aurait été sur le point de développer une série télévisée sur Harry Potter pendant un certain nombre d’années, alors qu’elle se prépare à créer un service de diffusion en continu unifié comprenant du contenu de HBO et Discovery.

RELIEF : Le PDG de Warner Bros. veut plus de films « Harry Potter » si J.K. Rowling signe

J.K. Rowling a eu son lot de controverses

Il est possible que la série soit assombrie par l’implication de Rowling, car l’auteure a suscité la controverse au fil des ans pour certaines de ses prises de position franches à l’encontre de la communauté transgenre. Elle a notamment publié des tweets controversés sur les femmes transgenres, estimant notamment que « l’effacement du concept de sexe enlève à beaucoup la capacité de discuter utilement de leur vie » en ce qui concerne la communauté transgenre. Mme Rowling a ensuite déclaré qu’elle croyait au « droit de chaque personne transgenre de vivre d’une manière qui lui semble authentique et confortable », mais elle a continué à faire des remarques anti-LGBTQ similaires et a écrit des essais dénigrant les personnes transgenres. De nombreux membres de l’univers Harry Potter ont critiqué sa rhétorique, notamment Radcliffe, Watson, Grint et Eddie Redmayne, la star de Fantastic Beasts.

Ces controverses continues autour de ses convictions LGBTQ ne sont pas de bon augure pour le compte en banque de Rowling. Un rapport récent a révélé que Brontë Film and TV, une société de production dans laquelle Rowling est actionnaire majoritaire, a vu ses bénéfices chuter de 74 %. La filiale de Brontë, Harry Potter Theatrical Productions, dirige la production dérivée de Broadway Harry Potter and the Cursed Child, et bien qu’une partie de cette baisse puisse être attribuée à l’arrêt des pièces pendant le COVID-19, le spectacle avait rouvert en 2021, ce qui signifie qu’au moins une partie de cette perte de profit s’est produite après le retour de la pièce – et au milieu des commentaires controversés de Rowling. Il est donc probable que ces controverses permanentes n’aident pas Rowling, et il reste à voir comment le public réagira à cette nouvelle série.