Les partitions de John Williams ont été la bande-son de la vie et de l’enfance de nombreuses personnes. Aujourd’hui, les gens vont pouvoir découvrir l’homme derrière la musique dans le prochain documentaire long métrage dirigé par Steven Spielberg, collaborateur et ami de longue date.

Williams est probablement l’un des compositeurs les plus connus d’Hollywood, sa carrière s’étendant sur 60 ans. Les partitions de Williams ont constitué la bande-son emblématique de films tels que Le touriste accidentel, Le voleur de livres, Né un 4 juillet, Far and Away, Home Alone, Mémoires d’une geisha, Les Dents de la mer, JFK, les trois premiers films Harry Potter, Les Aventuriers de l’Arche perdue, la franchise Star Wars et Superman. Son partenariat de près de 50 ans avec Spielberg a été une collaboration parfaite qui a produit la bande originale non seulement des Dents de la mer et des Aventuriers de l’Arche perdue, mais aussi des Aventures de Tintin, du BFG, de Rencontres du troisième type, d’E.T., des Fabelmans, de Jurassic Park, de Lincoln, de Munich, de The Post, de Sauver le soldat Ryan, de La liste de Schindler et de Cheval de guerre.

Spielberg a décrit son amitié avec Williams comme un mariage parfait et idéal lors de la célébration de l’American Cinematheque au Writers Guild of America Theater à Beverly Hills le 12 janvier. « Je ne pense pas que nous ayons jamais eu de désaccord », a déclaré Spielberg, ajoutant en riant : « Je veux dire, qu’est-ce que je vais faire ? M’asseoir et écrire la musique moi-même ? » C’est peut-être leur amitié de longue date qui leur permet de faire de la si belle musique ensemble, et cette amitié sera très probablement abordée dans ce documentaire, ainsi que les réalisations de Williams ; ses réalisations étant la composition des thèmes des Jeux olympiques d’été de 1984, 1988 et 1996 ; la composition du thème des Jeux olympiques d’hiver de 2002, et l’honneur d’être la personne vivante la plus nommée par l’Académie, avec cinquante-deux nominations et cinq victoires aux Oscars.

RELATIF : John Williams ne prend pas sa retraite après tout

Outre Spielberg et Amblin Television, qui dirigent le projet, Laurent Bouzereau, réalisateur de nombreux documentaires sur les coulisses et le « making of » (notamment pour les films de Spielberg), réalisera le documentaire. Imagine Documentaries et Nedland Media soutiennent également le projet.

Aucune date de sortie n’a encore été fixée pour le documentaire, qui en est encore aux premiers stades de la production. Vous pourrez entendre la prochaine partition de Williams dans le prochain Indiana Jones and the Dial of Destiny, réalisé par James Mangold, et vous pouvez vous plonger dans la musique de Williams en écoutant un échantillon de ses meilleures partitions ci-dessous :